Plus de sécurité avec la télésurveillance maison

Le contexte actuel de sécurité connait un véritable essor des actes de banditisme. Ainsi, nul n’est à l’abri des cambriolages avec, en plus des pertes des biens, un gros risque de dégâts matériels et humains. Ce qui amenait les chercheurs en technologie avancée à trouver des moyens sûrs et efficaces pour aider les gens à protéger leurs habitations ou leurs lieux de travail. Un de ces moyens est la télésurveillance.

Télésurveillance peut être définie comme la surveillance à distance d’un endroit (local de travail, maison d’habitation, un site quelconque), par une organisation de sécurité conçue spécialement pour cet effet. Ce qui veut dire qu’au moment où il y a une intrusion ou une tentative d’intrusion dans la maison, le central de surveillance est mis au courant par le système d’alerte installé. Par la suite, la procédure d’intervention et de secours est immédiatement mise en exécution.

L’installation de télésurveillance dans son habitation est tout à fait indiquée pour tous les foyers et les locaux professionnels puisqu’on ne peut jamais prévoir le moment où les cambrioleurs viennent pour dévaliser les biens. Pour certains, le temps d’effectuer une course à l’extérieur suffit pour vider la maison de son contenu de valeur.

La télésurveillance est donc constituée d’un dispositif installé dans le site à surveiller, lié par un réseau de communication au central de surveillance de la société de télésurveillance qui veille en permanence sur tous les signaux émises par ce dispositif de sécurité.

D’autres services peuvent aussi être confiés à la télésurveillance comme, par exemple, la détection de fumée annonciatrice d’incendie ou la détection de chute ou de malaises pour certaines personnes qui en ont besoin.

Au moment du contrat de télésurveillance, des consignes sont posés entre le propriétaire du site à surveiller et les responsables de la société à propos des démarches du processus d’intervention en cas d’alerte : comment s’assurer qu’il ne s’agit pas de fausse alerte ? Comment on va intervenir s’il s’agit bien d’une vraie alerte ? Que faire si on déclenche une fausse alerte ?

Mais il est important de signaler qu’avant toute intervention, la société de télésurveillance doit s’assurer que l’alerte déclenchée n’en est pas une fausse. Elle pratique alors la « levée de doute » qui peut être faite de plusieurs manières selon les instructions posées dans le contrat : la levée de doute par contre-appel (contre-appel du centre de télésurveillance), la levée de doute pour intermédiaire (envoi d’un agent pour vérification), la télésurveillance par interphonie (dispositif équipé d’enregistreur des voix),  la levée de doute image ou photo (dispositif équipé d’enregistreur de voix et de photo), la levée de doute vidéo ou télé-vidéosurveillance (prise de son et d’images en temps réel).

Certaines sociétés de télésurveillance proposent la caméra qui détecte les mouvements dont l’utilisation nécessite beaucoup de précautions puisque ce genre de dispositif est très sensible et le risque de fausses alertes est très élevé.

Après cette vérification c’est le centre de télésurveillance lui-même qui se charge de l’appel de la police ou de la gendarmerie pour l’intervention après avoir placé un agent qui assurera la sécurité des lieux en attendant l’arrivée des policiers.