Alarme de piscine – Quel modèle choisir?

La baignade est depuis toujours le sport et loisir préféré de tous. Mais le privilège d’avoir une piscine privée est constamment menacé un risque de danger en cas de manque de vigilance, notamment le risque de noyade. Ce risque est réel comme le montre malheureusement les statistiques et le constat de nombreux cas de noyades chez les enfants de moins de 14 ans causées par un manque de sécurisation des piscines.

Les autorités territoriales ne sont pas insensibles à cette situation car les lois en vigueur obligent les propriétaires de piscines creusées d’installer un système de sécurisation. Plusieurs types d’alarmes piscines sont ainsi conçus et mis en vente pour prévenir les tristes cas de noyades. Une alarme piscine est un dispositif qui donne une information sonore dans le cas où une masse, un corps humain ou un animal, touche l’eau de la piscine ou entre dans le pourtour de la piscine pendant l’absence de surveillance d’un surveillant de baignade.

  • On peut généralement distinguer quatre types d’alarmes piscines :

–   Alarme piscine équipée de sonar passif: celle-ci exploite la propriété amplificatrice de son de l’eau. Lorsqu’elle est activée, elle identifie tout bruit provoqué par le contact d’une masse avec l’eau de piscine et dans les secondes qui suivent elle réagit en émettant une alarme sonore entendue dans la maison du propriétaire de la piscine. C’est un type d’alarme de piscine qui n’exige pas un spécialiste pour son installation mais aussi résistante aux intempéries.

–   Alarme piscine utilisant les ondes : elle fonctionne en détectant les ondes acoustiques déclenchées par la chute d’un poids dans l’eau de la piscine. Lorsque le dispositif détecte ces ondes, son alarme se déclenche pour avertir les propriétaires. Ce genre d’alarme est facile à installer et résiste bien aux intempéries, aux rayons ultra-violets, aux chocs et elle ne nécessite aucun entretien particulier.

–   Alarme barrière périmétrique à infrarouges: il s’agit d’une sorte de clôture faite de rayons infrarouges émis par des bornes-sources placés aux quatre coins de la piscine. C’est une barrière invisible englobant tout le périmètre de la piscine. Elle détecte toute intrusion dans le périmètre de la piscine. Donc, si un individu traverse la clôture invisible, son passage déclenche aussitôt l’alarme. C’est un type d’alarme piscine faisant preuve de grande fiabilité à cause de la rapidité de sa réaction et du nombre très réduit de fausses alertes.

–   Alarme piscine bracelet: qu’on fait porter à la personne qu’on veut protéger de la noyade, plus particulièrement un enfant. Ce dispositif est relié à une base qui donne immédiatement l’alerte sonore dès que le bracelet porté par l’enfant est en contact avec l’eau.

Mais à part ces alarmes, il  existe également des barrières de protections mécaniques faites de clôtures et de portail empêchant l’entrée dans la piscine.

Ainsi, donc, pour protéger les vôtres et pour être règlementaire vis-à-vis des lois en vigueur, n’attendez pas pour choisir et acheter l’alarme qui vous convient mais qui doit être une alarme piscine homologuée c’est-à-dire reconnue par l’autorité comme conforme aux normes établies pour ce genre de dispositif. Parmi les exemples décrits ci-dessus, il devrait y avoir une alarme piscine pas cher qui correspond à vos besoins.

Comment bien choisir sa cave à vin

La conservation et la consommation de vins font l’objet d’une grande attention chez les amateurs de bons vins. Après les procédés de vieillissement chez les fabricants, une fois arrivé chez le consommateur, le vin a encore besoin d’être entreposé dans un endroit approprié pour au moins garder sa qualité voire même pour s’améliorer. C’est pourquoi on a conçu et produit la cave à vin ou armoire à vin réfrigérée ou seulement CVR en tenant compte du fait que le vin est un produit naturel très sensible aux variations de températures surtout quand celles-ci sont brusques.

La cave à vin a été produite selon le principe des caves à vins traditionnelles des producteurs en version plus petite, plus moderne et plus sophistiquée mais ayant quasiment les mêmes effets sur les vins.

Sous l’influence de certains facteurs comme la publicité ou les informations de bouche à oreille ou la vue d’une cave à vin chez leurs proches, bon nombre de gens désirent maintenant en posséder une chez eux.

Mais malgré ce désir, un acheteur de cave à vin aura à s’informer pour ne pas courir le risque d’obtenir le modèle qui ne répond pas tout à fait à ses souhaits.

Tout d’abord il doit s’enquérir de tous les renseignements concernant une cave à vin : c’est quoi exactement ? Pourquoi on l’utilise ? Comment elle fonctionne ? Quels sont les critères de choix du modèle à acheter ? …

Ainsi, une cave à vin est une cave ou une sorte d’armoire réfrigérée utilisée pour conserver les vins sous une humidité et une température stabilisées, à l’abri de la lumière, sous un air salubre et  enfin, en dehors de trépidations.

Elle fonctionne comme une sorte de réfrigérateur avec un peu plus de sophistications qui lui permettent de réunir toutes les conditions optimales de conservation des vins : une température comprise entre 10 et 14°C, un degré d’humidité de 60 à 80%, absence de lumière et une certaine capacité d’amortir les secousses mineures.

Il y a généralement trois types de caves à vin, à choisir selon la fonction qu’on attend d’elle :

  • Pour la conservation de courte durée, c’est-à-dire environ un mois, on achète une cave de service ou cave de jour
  • Si on veut conserver les vins pendant plusieurs mois ou plusieurs années, on choisit une cave de vieillissement
  • Mais si on veut utiliser à la fois ces deux emplois, on achète une cave polyvalente multi-température.

Mais il n’y a pas que ces seuls critères pour décider l’achat d’une armoire à vin. La quantité, la qualité des vins qu’on va stocker doivent être estimée puisque ce genre de projet devrait être strictement personnel et la capacité de la cave doit s’adapter aux véritables besoins de chacun.

On doit aussi connaitre à l’avance l’endroit où l’on va mettre la cave à vin puisque les modèles peuvent être différents selon la température extérieure et l’endroit où elle va être installée (cave encastrée ou cave intégrée).

Et enfin, on achète sa cave à vin directement dans un magasin ou en ligne en visitant les sites de vente sur internet.

Opter pour la bonne cave à vin

Une boisson très prisée mais assez capricieuse dans sa conservation, le vin est le centre de l’intérêt des chercheurs innovateurs qui ont inventé les caves à vin réfrigérées. En effet, le vin, où qu’il se trouve exige un certain nombre de conditions pour garder sa saveur et sa qualité. Pour ceux qui prennent au sérieux le maintien de cette qualité des vins, l’armoire à vin réfrigérée est proposée sur le marché.

Une cave à vin réfrigérée ou CVR est une cave utilisée pour conserver les vins sous les conditions optimales que sont une température stable de 10 à 14°C, une hygrométrie maintenue entre 60 à 80%, un air sain, une absence de lumière et de secousse.

Ce sont les mêmes conditions que le vin a connues lors de sa production dans les caves professionnelles des producteurs et qu’on essaie de reproduire à la maison des consommateurs pour permettre à ces derniers de prendre le relai dans le procédé de vieillissement de leurs vins ou de les conserver sans atteindre à leur bonne qualité.

En fait, le vin est très sensible aux variations de ses conditions de conservation. Il se dénature facilement à une élévation ou une baisse de température en dehors des limites signalées ci-dessus, et c’est le même cas pour les autres facteurs comme l’humidité, la lumière, la stabilité de son entreposage. Toutes ces conditions sont prises en compte par le concepteur des caves à vin.

Ainsi il est tout à fait logique si un amateur de bons vins cherche à acquérir une armoire à vin réfrigérée pour conserver ses stocks.

Toutefois, avant de décider un achat il est indispensable d’avoir toutes les informations qui puissent guider vers le choix de la bonne cave correspondant à ses besoins.

Tout d’abord on considère la durée de la conservation : si on veut garder les vins pendant environ un mois le modèle indiquée est la cave de service ou cave de jour qui permettent d’avoir en permanence à portée de mains des vins à une température parfaite pour la dégustation. Tandis que pour une durée de quelques mois pouvant aller jusqu’à plusieurs années on conseille la cave de vieillissement qui a des caractéristiques très proches de celles d’une cave naturelle. Et si on souhaite avoir en même temps ces deux modes de conservation, on peut opter pour la cave polyvalente multi-température comportant des compartiments différents pour les vins à stocker et les vins à déguster.

Pour une question pratique, il est également important de considérer la qualité, la bonne position et la bonne mobilité des clayettes qui servent de rangement des bouteilles de vin.

A part le prix, d’autres critères, pouvant influencer le type de cave à vin,  sont encore à prendre en compte avant de décider le choix : l’endroit où la cave va être installée (dans la maison ou dans le sous-sol…), la quantité et la qualité des vins à entreposer, la durée prévue pour la conservation.

La finalité de tout, c’est l’achat de la cave à vin qui peut très bien se faire sur le site web du vendeur.

A propos d’énergie renouvelable… Définition

La fourniture et la consommation d’énergie pour tous les foyers et pour tous les pays constituent des sujets de grande importance tant sur le plan économique que politique. Actuellement presque la totalité des pays du monde est encore impliquée, directement ou indirectement dans la ruée vers l’or noir c’est-à-dire le pétrole, une source d’énergie fossile, principale génératrice d’énergie de premier rang dans le monde.

A part le pétrole, l’énergie fossile s’obtient également avec le charbon de terre, le gaz naturel et l’uranium qui donne l’énergie nucléaire. Mais les études ont montré que si les sources d’énergie fossile s’épuisent à cause de leur énorme exploitation mondiale actuelle, il faudra encore des millions et des millions d’années pour les reconstituer c’est pour dire que l’énergie fossile est une énergie non renouvelable (du moins dans un délai raisonnable).

Ainsi la notion d’énergie renouvelable s’érige comme une excellente solution face à ce problème d’épuisement de source d’énergie mais aussi face aux conflits économiques et géopolitiques entre les pays producteurs et non producteurs de pétrole. Une énergie renouvelable est une énergie obtenue à partir de sources non épuisables c’est-à-dire remplaçables proportionnellement à la vitesse et à la quantité d’énergie consommée. Par exemple : le soleil qui ne peut pas être épuisé, une chute d’eau qui vient d’un cours d’eau, le vent, la terre dans sa profondeur, les bois qui peuvent être remplacés par un reboisement bien calculé, la mer …

  • Ainsi on connait différentes sortes d’énergie renouvelable :

–          L’énergie solaire : utilisée soit directement comme source de chaleur ou énergie solaire thermique pour chauffer quelque chose ou conserver les denrées alimentaires soit indirectement par transformation en énergie électrique à l’aide de plaque photovoltaïque ou autres matériels de ce genre

L’énergie éolienne qui s’obtient à partir d’un moulin à vent c’est-à-dire tourné par le vent

L’énergie hydraulique venant de l’utilisation de moulin à eau, tourné par une chute d’eau naturelle ou artificielle. Mais il y a plusieurs sous types d’énergies obtenus en utilisant l’eau comme l’énergie marémotrice, l’énergie maréthermique,  l’énergie hydrolienne et l’énergie osmotique…

L’énergie géothermique qui vient d’un matériel enfoncé loin dans le sol pour attirer la chaleur de la couche profonde de la terre

L’énergie de la biomasse obtenue par la combustion de bois, charbon de bois et l’éthanol

Le principal avantage tiré de l’utilisation d’énergie renouvelable, si elle est utilisée à bon escient est la faiblesse de son impact environnemental par rapport à l’énergie fossile d’où l’appellation habituelle d’énergie « propre ». Mais on n’oublie pas non plus que si les projets d’utilisation d’énergie renouvelable sont favorisés, le pays peut devenir beaucoup moins dépendant aux producteurs de pétrole et trouvera la solution aux insuffisances de fourniture d’énergie pour les usines et pour les familles. Enfin, beaucoup de ces énergies renouvelables sont moins chères que celles utilisées actuellement.

Néanmoins l’adoption de l’énergie renouvelable doit être en accord avec les normes définies par les autorités chargées de la protection de l’environnement pour éviter le débordement qui risque de donner l’effet inverse par rapport à celui qu’on attend : dégradation de l’écosystème et pollution de l’environnement.

Energie renouvelable – Développement durable et Environnement

L’utilisation d’énergie est indispensable pour la vie de l’Homme. A partir des foyers jusqu’aux usines en passant par les différents moyens de locomotions, l’énergie est incontournable pour tout faire fonctionner. Depuis toujours, la source principale d’énergie utilisée est l’énergie fossile, source disponible sous le sol notamment le pétrole. Certes, ceci constitue une énorme réserve dans différents pays du monde mais plus tard il sera épuisé et il faudra des millions d’années pour le remplacer. Mais, en plus, beaucoup d’autres contraintes sont actuellement provoquées par son exploitation : contraintes politiques, guerre, chantages, flambée des prix, problèmes relationnels entre les pays… C’est pourquoi on se penche de plus en plus à l’utilisation d’énergie renouvelable.

L’énergie renouvelable est une énergie qu’on puise d’une source qui peut être régénérée régulièrement au fur et à mesure de son utilisation.  Cette régénération doit être supérieure ou égale à la consommation. Ainsi la vitesse de régénération doit également être supérieure ou au moins égale à la vitesse de consommation de l’énergie renouvelable.

Les sources d’énergie renouvelable sont surtout constituées par des éléments naturels comme le soleil, la cours d’eau, la partie profonde du sol, le vent, le mouvement de la mer sous l’influence de la lune (marée), le bois et les autres végétaux, le courant marin et même les sources chimiques ou nucléaires…

L’énergie renouvelable qu’on obtient du soleil est l’énergie solaire, utilisée directement comme source de chaleur ou transformée par des plaques ou autres matériels spéciaux en courant électrique. Mais d’autres formes d’énergie solaire indirecte existent également c’est-à-dire de l’énergie renouvelable tirée de l’influence du soleil sur d’autres corps sur la terre tels que les plantes, le gaz, le sol, le bois, la mer, l’animal…

Le vent donne l’énergie éolienne à partir des moulins à vent. L’utilisation de la chute d’eau donne l’énergie hydraulique. Et à partir de la haute chaleur de la profondeur du sol on peut obtenir l’énergie géothermique. L’utilisation de la marée, mouvement de la mer sous l’influence de la gravitation et de la lune, donne l’énergie marémotrice.

Les avantages de l’utilisation de l’énergie renouvelable sont nombreux mais on peut noter notamment les avantages écologiques, économiques et politiques. Ainsi on sait que la plupart des exploitations de l’énergie renouvelable respecte beaucoup plus l’environnement que l’utilisation de l’énergie fossile, si on respecte bien les normes d’exploitation et les consignes d’utilisation.

Du point de vue économique, le coût de l’investissement est largement plus bas que le prix de l’électricité et des carburants utilisés couramment dans le contexte actuel et il arrive même que la Compagnie de l’électricité rachète le surplus d’énergie renouvelable d’un exploitant privé pour pallier au problème de l’insuffisance de fourniture de courant électrique rencontrée habituellement. Enfin, si l’utilisation de l’énergie renouvelable est encouragée pour beaucoup d’utilisateurs dans un pays, sa dépendance aux pays producteurs de pétrole pourrait s’amenuiser ainsi que les risques de discordance politico-économique.

Mais il faut aussi savoir que l’utilisation d’énergie renouvelable pourrait exposer à de sérieux problèmes de pollution si on ne suit pas les règles posées par les responsables de la protection de l’environnement. Donc tous ceux qui optent pour l’énergie renouvelable devraient demander des conseils pour toujours protéger l’écosystème.

La télésurveillance de maison – Ayez l’esprit tranquille

De nos jours l’incidence des actes de banditisme ou d’accidents domestiques divers ne cesse d’augmenter en nombre et en gravité. Parallèlement, des recherches en technologie de pointe sont effectuées pour faire face à ce contexte dans le but de limiter au minimum les dégâts comme les dommages matériels ou même corporels et les pertes d’objets consécutifs aux sinistres et vols occasionnés par ces actes de cambriolage ou d’incendies ou autres incidents domestiques.

La télésurveillance des habitations fait partie des résultats des recherches citées plus haut. Son utilisation est maintenant très conseillée pour la surveillance de la maison notamment pendant la nuit ou pendant l’absence des propriétaires ou en cas d’existence d’objets de valeur ou encore pour les maisons isolées. La télésurveillance est un système qui permet de surveiller à distance un site ou une habitation ou un local professionnel par une organisation qui s’est spécialisée dans ce genre de fonction.

Elle a pour objectif de détecter à partir d’un plateau central toute intrusion ou tentative d’intrusion au niveau du local à surveiller qui se trouve en dehors, pouvant être loin du siège du centre de surveillance.

Différents services peuvent être organisés suite au constat d’une anomalie quelconque par l’organisme spécialisé en télésurveillance au niveau du local surveillé. La première réaction de la part du centre de surveillance est de vérifier s’il s’agit d’une vraie alerte ou d’une fausse alerte (due par exemple à une fausse manipulation…), c’est ce qu’on appelle « la levée de doute » qui va prouver le bien-fondé de l’enclenchement de l’alarme puisqu’une fausse alerte d’origines diverses existe dans la plupart des cas.

Plusieurs types de levée de doute peuvent être mis en marche immédiatement après le déclenchement de l’alarme, selon les consignes de sécurité préétablis dans le contrat fait entre le propriétaire et la société de télésurveillance:

  • La levée de doute par contre-appel sur site : lorsque l’alarme est déclenchée, le service central de télésurveillance appelle le propriétaire de la maison pour vérifier s’il s’agit bien d’une alerte
  • La levée de doute pour intermédiaire qui consiste en un envoi par le service central d’un agent qui se trouve aux proximités du site surveillé pour justifier l’infraction
  • La télésurveillance par interphonie qui enregistre et transmet au central de surveillance les bruits et les sons venant de l’endroit surveillé.
  • La levée de doute image ou photo qui permet d’enregistrer et d’entendre directement les voix au niveau du site surveillé et aussi d’avoir une photo de l’intrus.
  • La levée de doute vidéo ou télé-vidéosurveillance qui permet de suivre directement, en temps réel, en son et en image, les faits et gestes de l’intrus dans les locaux surveillés.

Une fois que l’alerte est confirmée, le centre de télésurveillance se charge d’appeler les forces de l’ordre pour qu’ils arrivent sur les lieux dans les plus brefs délais. Et en attendant leur arrivée un agent sera envoyé pour assurer la sécurité.

Notons qu’à par la détection des actes de cambriolage ou de l’incendie, il est aussi possible d’utiliser la télésurveillance pour détecter les chutes ou les malaises chez les personnes qui ont besoin de ce type de surveillance.

Plus de sécurité avec la télésurveillance maison

Le contexte actuel de sécurité connait un véritable essor des actes de banditisme. Ainsi, nul n’est à l’abri des cambriolages avec, en plus des pertes des biens, un gros risque de dégâts matériels et humains. Ce qui amenait les chercheurs en technologie avancée à trouver des moyens sûrs et efficaces pour aider les gens à protéger leurs habitations ou leurs lieux de travail. Un de ces moyens est la télésurveillance.

Télésurveillance peut être définie comme la surveillance à distance d’un endroit (local de travail, maison d’habitation, un site quelconque), par une organisation de sécurité conçue spécialement pour cet effet. Ce qui veut dire qu’au moment où il y a une intrusion ou une tentative d’intrusion dans la maison, le central de surveillance est mis au courant par le système d’alerte installé. Par la suite, la procédure d’intervention et de secours est immédiatement mise en exécution.

L’installation de télésurveillance dans son habitation est tout à fait indiquée pour tous les foyers et les locaux professionnels puisqu’on ne peut jamais prévoir le moment où les cambrioleurs viennent pour dévaliser les biens. Pour certains, le temps d’effectuer une course à l’extérieur suffit pour vider la maison de son contenu de valeur.

La télésurveillance est donc constituée d’un dispositif installé dans le site à surveiller, lié par un réseau de communication au central de surveillance de la société de télésurveillance qui veille en permanence sur tous les signaux émises par ce dispositif de sécurité.

D’autres services peuvent aussi être confiés à la télésurveillance comme, par exemple, la détection de fumée annonciatrice d’incendie ou la détection de chute ou de malaises pour certaines personnes qui en ont besoin.

Au moment du contrat de télésurveillance, des consignes sont posés entre le propriétaire du site à surveiller et les responsables de la société à propos des démarches du processus d’intervention en cas d’alerte : comment s’assurer qu’il ne s’agit pas de fausse alerte ? Comment on va intervenir s’il s’agit bien d’une vraie alerte ? Que faire si on déclenche une fausse alerte ?

Mais il est important de signaler qu’avant toute intervention, la société de télésurveillance doit s’assurer que l’alerte déclenchée n’en est pas une fausse. Elle pratique alors la « levée de doute » qui peut être faite de plusieurs manières selon les instructions posées dans le contrat : la levée de doute par contre-appel (contre-appel du centre de télésurveillance), la levée de doute pour intermédiaire (envoi d’un agent pour vérification), la télésurveillance par interphonie (dispositif équipé d’enregistreur des voix),  la levée de doute image ou photo (dispositif équipé d’enregistreur de voix et de photo), la levée de doute vidéo ou télé-vidéosurveillance (prise de son et d’images en temps réel).

Certaines sociétés de télésurveillance proposent la caméra qui détecte les mouvements dont l’utilisation nécessite beaucoup de précautions puisque ce genre de dispositif est très sensible et le risque de fausses alertes est très élevé.

Après cette vérification c’est le centre de télésurveillance lui-même qui se charge de l’appel de la police ou de la gendarmerie pour l’intervention après avoir placé un agent qui assurera la sécurité des lieux en attendant l’arrivée des policiers.

Alarme de piscine – La sécurité avant tout!

Un des loisirs qui attirent le plus les gens du monde entier est la baignade. Posséder une piscine privée est le privilège de beaucoup de familles mais leur sécurisation est également une question très importante. En effet, le constat des incidents de noyades liées au manque de sécurité des piscines est à l’origine de l’élaboration et l’application des lois très strictes portant sur l’obligation de mise en place de système de sécurisation notamment les alarmes piscines. Donc pour être conforme aux lois en vigueur et pour mettre en sécurité toute la famille et les amis, surtout les enfants, il est indispensable d’acheter et d’installer une alarme piscine.

Généralement, deux grands groupes d’alarmes piscines sont disponibles sur le marché : les alarmes périmétriques, qui fonctionnent à l’extérieur de la piscine et les alarmes d’immersion qui sont immergées dans l’eau de la piscine. Leur sensibilité et la rapidité de leur alarme sonore sont variables de quelques secondes selon les types mais ce qui est important c’est que seules les alarmes piscines homologuées sont conseillées pour l’achat. C’est pour la simple raison qu’elles ont déjà été testées et reconnues comme conformes aux normes de sécurité établies par les autorités territoriales.

Dans les deux groupes d’alarmes piscines, l’acheteur peut choisir parmi les quatre types ci-après : alarme piscine onde, alarme piscine sonar passif, alarme clôture périmétrique, alarme bracelet.

Une alarme piscine qui fonctionne avec des ondes capte les ondes acoustiques provoquées par le contact d’une masse avec l’eau de la piscine grâce à un tube immergé dans l’eau. Ces ondes déclenchent l’alarme sonore du système qui est perceptible par les propriétaires à l’intérieur de leur maison. C’est un type d’alarme assez robuste et qui résiste aux rayons ultra-violets et à l’humidité et fait partie des alarmes piscines pas chères. Son  inconvénient est l’existence d’environ 10 secondes de temps de latence entre la chute et le déclenchement de l’alarme sonore.

Pour l’alarme piscine à sonar passif : l’alarme est déclenchée par le son provoqué par une chute et qui est amplifié par l’eau de la piscine elle-même puisque, selon la loi de la nature, le son passe plus vite dans l’eau. C’est un système qui est plus rapide que l’alarme piscine à onde et résistante aux intempéries. Toutefois, elle n’est pas adaptée aux piscines équipée de plage immergée ou aux piscines miroirs.

Concernant l’alarme piscine en clôture périmétrique, elle fonctionne avec des rayons infrarouges qui constituent une clôture invisible entourant le périmètre de la piscine mais qui est très sensible à tout mouvement qui passe à travers elle. Ces rayons sont fournis par des générateurs placés dans quatre bornes placées sur les quatre coins de la piscine permettant de cerner tout le pourtour de la piscine. Le passage d’un individu à travers ces rayons déclenche aussitôt l’alarme sonore. C’est le plus rapide des alarmes piscines mais qui peut aussi donner une fausse alerte au passage, par exemple, d’une feuille emmenée par le vent ou d’un oiseau, d’un vent qui souffle fort…

Le dernier type est l’alarme piscine bracelet qu’on fait porter à la personne qu’on veut protéger. Au contact avec l’eau lors d’une chute accidentelle, elle déclenche l’alarme posée aux proximités de la piscine.

Plus d’économies avec l’électricité photovoltaique

Une installation photovoltaique est un système qui permet de transformer l’énergie solaire en énergie électrique. Il s’agit de panneaux installés sur le toit de la maison ou qui remplacent celui-ci et qui servent à capter les rayons solaires. Ces panneaux sont reliés à un onduleur qui est l’appareil transformateur de l’énergie solaire en courant alternatif qui ressemble à celui qu’on utilise habituellement sur le réseau électrique.

A ce moment le consommateur est libre d’utiliser sans contrainte tout ce dont il a besoin en matière d’électricité (chauffages, plaques de cuisson, eau chaude, appareils électroménagers…) puisque la production est largement suffisante pour une électrification de la maison et pour avoir encore un surplus à vendre. C’est aussi une solution très intéressante pour l’électrification des sites isolés.

Une fois transformée,  l’électricité photovoltaïque peut être utilisée de deux façons : ou bien on l’utilise directement pour les besoins de toute la maison et le reste de production sera vendu à la compagnie d’électricité ou bien on vend toute l’électricité produite à la compagnie d’électricité et on achète ce dont a besoin comme tous les autres consommateurs sur le réseau. Tout ceci fait le gros avantage de l’installation photovoltaïque puisque le prix de vente de l’électricité obtenue est nettement supérieur au prix d’achat de l’électricité sur le réseau et encore selon la surface de panneaux installés on peut avoir une quantité d’électricité supérieure aux dépenses habituelles du foyer. Ainsi le prix de cette différence constitue une économie pour  le propriétaire et permettra d’amortir les dépenses de l’installation photovoltaïque.

Selon les témoignages la durée de l’amortissement d’une installation photovoltaïque est courte : 5 à 15 ans selon le choix du nombre et de la surface des panneaux utilisés. Les procédures de vente de l’électricité photovoltaïque sont régies par des textes juridiques bien explicites et il n’y a donc aucune crainte pour faire le contrat de vente avec l’EDF.

Il y deux grandes raisons pour choisir l’installation photovoltaïque comme source d’énergie à utiliser. La première c’est une raison écologique : le problème actuel posé par l’utilisation de produits pétroliers sur l’écosystème sera amoindri puisque la production d’électricité photovoltaïque ne présente aucun danger pour l’environnement. Son utilisation réduira le recours au fioul, au gaz, au charbon et aux ressources nucléaires et permettra la préservation de la pureté de l’écosystème, un sujet très préoccupant quant à l’avenir du monde entier. Donc pour tous ceux qui ont le souci de l’environnement il est grand temps d’y penser très sérieusement.

La deuxième raison pour choisir l’installation photovoltaique est d’ordre purement économique comme cité plus haut. Des experts sont disponibles pour éclairer les personnes désirant investir dans l’électricité photovoltaïque avec des explications textuelles et chiffrées pour permettre le choix du nombre de panneaux à installer mais aussi pour expliquer la durée de l’amortissement des couts d’installation.  Ces experts donneront également des explications sur le taux réduit des TVA pour la vente de l’électricité photovoltaïque.

Toutefois il est fortement conseillé de s’adresser à de vrais professionnels en matière d’installation photovoltaïque pour réussir son investissement et pour permettre la proposition de vente d’être éligible par l’Etat.

L’installation photovoltaique pour un avenir meilleur

L’installation photovoltaique est un dispositif qui sert à générer de l’électricité à partir de l’énergie solaire. Pour ce faire, on installe des panneaux photovoltaïques sur le toit d’une maison ou bien on remplace même le toit par ces panneaux qui vont capter les rayons solaires. L’énergie solaire ainsi captée passe dans un onduleur qui va la transformer en courant alternatif, tout comme le courant qu’on utilise habituellement à partir du réseau électrique.

L’électricité photovoltaïque obtenue passe dans un compteur qui déterminera sa quantité puis il va suivre l’un des deux chemins suivants selon le choix de l’utilisateur. Pour la première possibilité : la totalité de la production sera injecté dans le réseau de l’EDF et elle sera achetée par l’Etat à un tarif fixé par la loi. A ce moment le propriétaire n’est pas autonome sur le plan consommation car il l’achète à partir du réseau de l’EDF. Pour la deuxième possibilité, le propriétaire utilise directement sa production. Il devient ainsi autonome en consommation et vend à l’Etat le surplus qu’il n’a pas pu consommer.

Cette situation représente la partie économique de l’intérêt de l’installation photovoltaïque. Le prix de vente de l’électricité photovoltaïque est supérieur au prix d’achat de l’électricité au réseau. Donc le propriétaire de l’installation ne fait que gagner des bénéfices même s’il achète le courant au réseau. Au fur et à mesure de l’utilisation de l’installation photovoltaïque, les intérêts se cumulent pour arriver à l’amortissement du coût de l’installation. Le délai de l’amortissement est court, 5 à 15 ans selon la grandeur de l’installation, et après ce délai il ne reste plus que des bénéfices nets obtenus par la vente de l’énergie photovoltaïque.

On peut ainsi investir dans l’installation photovoltaique et ceci est d’autant plus intéressant puisque la vente d’électricité photovoltaïque bénéficie d’une importante exonération d’impôts et les frais de l’installation seront remboursés. Ce genre d’investissement n’est pas pris à la légère par l’Etat parce que des textes légaux existent pour son appui juridique et pour défendre les intérêts des parties prenantes.

Pour atteindre les objectifs de vente il est recommandé de s’adresser aux vendeurs professionnels pour l’élaboration du projet d’installation ainsi que pour l’installation proprement dite puisque la productivité de l’installation pendant toute l’année dépend de la surface, de l’orientation et de l’inclinaison des panneaux. Agissant ainsi on a toutes les chances d’avoir son projet accepté par l’état qui prend en considération certains critères d’éligibilité avant de conclure le contrat de vente.

Le deuxième avantage de l’installation photovoltaïque appartient au volet écologique. L’impact environnemental n’est pas à craindre avec l’utilisation de l’électricité photovoltaïque. C’est une solution écologique par excellence pour les problèmes de pollution provoqués actuellement par l’utilisation de l’énergie fossile ou des produits dérivés du pétrole : essence, gasoil, gaz naturel ainsi que le charbon et l’énergie nucléaire… d’ailleurs, l’utilisation de l’installation photovoltaïque constitue un remède aux insuffisances d’énergie qui se font constater ces derniers temps.

Ces raisons ont poussé l’Etat à faciliter encore plus les procédures de l’adoption de l’installation photovoltaïque afin d’encourager le maximum de foyers à l’utiliser.